Liu Bolin porte

 

Mais où est passé Liu Bolin ? Cet artiste chinois a l’art de se fondre dans le décor. Pour cela, il applique avec précision le principe du mimétisme.

Initialement sculpteur, Liu Bolin enseigne son art durant quatre ans (1995-1999) avant de partir pour Pékin afin d’y faire deux années d’étude supplémentaires à l’Institut des Beaux-Arts de Chine.

Sa première exposition eut lieu à Pékin en 1998 où déjà, ses travaux reçurent la reconnaissance du public qui commença à parler de lui à l’international.

La série de photographies la plus connue de l’artiste est nommée « Hiding in the city« , que l’on pourrait grossièrement traduire par « Dissimulation dans la ville« . La première photographie de cette série fait référence à une période importante de sa vie. En 2005, alors que la Chine tente de retrouver une certaine stabilité politique et économique, Liu Bolin se fait exproprier de son atelier situé dans le quartier d’artistes que le gouvernement chinois rasa.

 

Liu Bolin atelier

 

Depuis, Liu Bolin n’a cessé de surprendre le public avec ses mises en scène, se déplaçant de salle en salle pour faire connaitre ses oeuvres aujourd’hui appréciée du monde entier. Parmi les lieux où il exposa, on peut citer : le festival des Rencontres d’Arles, la Dashanzi Art Zone de Pékin, la galerie Bertin-Toublanc de Paris, la galerie Eli Klein Fine Art de New York, la galerie Boxart de Vérone ainsi que la Forma Fondation de Milan.

 

 

Sources : WikipédiaLiuBolinArt

Sources images : Laboratoire urbanisme insurrectionnelMarketing blog – Dianeart – DailyMail – fubiz