Lake-Natron

 

Au nord de la Tanzanie, à la frontière avec le Kenya, s’étend un lac salé alcalin unique au monde où seuls quelques rares êtres vivants sont capables de survivre.

 

lac natronLe lac Natron est dit endoréique, ce qui signifie que l’écoulement des eaux n’atteint jamais la mer et se perd dans des dépressions fermées. Les précipitations constituent le seul apport en eaux du lac qui aujourd’hui atteint péniblement les 3 mètres de profondeur (maximum).

Son nom lui vient d’un minéral (le natron) composé de carbonate de sodium hydraté et de bicarbonate de soude, élément présent en grande quantité dans ces eaux visqueuses.

En plus de fortes températures pouvant atteindre 60 degrés celsius, le lac Natron affiche un pH élevé qui peut varier de 9 à 10,5. La salinité du lac Natron lui vient de sa proximité avec la Montagne des Dieux, Ol Doinyo Lengaï. Ce stratovolcan est le seul au monde à produire de la lave carbonatée (natrocarbonatite ou carbonatite riche en sodium et potassium) donc très salée, tandis que la quasi totalité des volcans de la planète émet des laves silicatées. Le sel calcaire présent en très grande quantité dans la lave noire et ses cendres est de ce fait collecté par les eaux de pluies pour finir dans le lac.

 

 

Malgré ces conditions particulièrement hostiles, la vie est parvenue à trouver sa place. Lorsque le niveau de l’eau est suffisamment bas pour concentrer un maximum de micro-organismes aquatiques, apparaissent les Phoeniconaias minor. 

 

Lake-Natron-Tanzania

 

Ces flamants nains voyagent de l’Inde à l’Afrique, parcourant les lacs alcalins à la recherche de cyanobactéries (qui donnent au lac sa couleur rouge) dans le but de se nourrir. Ils sont particulièrement friands des spirulines (cyanobactéries appelées « algues bleues ») qui peuplent les lacs fortement salés. Parmi ces animaux, ont trouve également quelques tilapias alcalins qui ont eux aussi su se faire à cet environnement particulier.

 

 

 

Doering_20041027_0069.jpg

 

 

flamant envol

Lorsque la saison est propice, on peut voir jusqu’à 2,5 millions de flamants nains venir se poser avec grâce sur le lac rouge. En plus d’une nourriture abondante, ils y trouvent un certain calme, car peu de prédateurs osent approcher d’un lieu si dangereux.

Seuls quelques rapaces viennent parfois tenter une chasse. Mais gare aux téméraires, car le lac est aussi le tombeau de ceux qui s’en approchent de trop près.

La nature a doté les flamants nains d’un corps capable de résister à ces conditions extrêmes, mais ce sont les seuls à pouvoir y survivre avec certains oiseaux marins (100 000 espèces traversent ces eaux ou y vivent).

 

 

Les autres seront calcifiés à la moindre erreur. Certains, ont été surpris par sa chaleur étouffante et ses émanations toxiques, d’autres se sont enlisés, incapables de ressortir. Tous finiront noyés, prisonniers du lac.

 

natron4

 

Lorsque ce dernier s’assèche, il découvre un sol craquelé, constitué de plateformes blanchâtres et rouges sur lesquelles reposent les momies des animaux tombés dans ses eaux.

 Nick Brandt, un artiste photographe a récupéré ces momies et les a mises en scène, aux abords du lac Natron :

 

nickbrandtamboseli

Le Lac Natron est aujourd’hui menacé de disparition. La salinité de ses eaux est mise en danger par la déforestation au Kenya, la construction d’une usine hydroélectrique sur la rivière tanzanienne Ewaso Ng’iro, mais aussi par sa proximité avec le stratovolcan Ol Doinyo Lengaï et par le réchauffement climatique.

 

Stratovolcan Ol Doinyo Lengaï

Stratovolcan Ol Doinyo Lengaï

 

Le site du bassin du Natron est classé site Ramsar (convention sur les zones humides) depuis le 4 juillet 2001 en raison de son environnement et de sa faune unique.

 

Sources: Wikipédia

Sources images : NickBrandt – AmazingStuff – Thekikapu – UliDoeRingPhotography – Linternaute – TrekEarth